L’abattement forfaitaire en micro-entreprise

Petite mise au point sur l’abattement pour frais professionnels appliqué automatiquement en micro-entreprise (anciennement auto-entreprise). À quoi sert-il exactement ?

Qu’est-ce que l’abattement forfaitaire ?

C’est un pourcentage appliqué sur ton chiffre d’affaires (CA), qui permet d’estimer tes revenus.

En clair : ce qu’il te reste à la fin, après avoir payé tes cotisations et tes charges professionnelles.

Ce montant varie en fonction de ta catégorie d’activité :

Catégorie d’activitéAbattement
Achat vente de marchandises71 %
Prestations de services BIC50 %
Prestations de services BNC34 %

Pourquoi appliquer un abattement forfaitaire ?

Tout simplement, car tu ne peux rien déduire en micro-entreprise, contrairement aux autres formes d’entreprises.

Par chance, l’État ne t’impose pas sur tout ton CA, mais seulement sur une partie : tes revenus.

Revenus = CA – abattement forfaitaire (Va falloir t’en souvenir de ça ! 🤓)

Exemple :

Catégorie d’activitéCAAbattementRevenus
Achat vente de marchandises1 000 €71 %290 €
Prestations de services BIC1 000 €50 %500 €
Prestations de services BNC1 000 €34 %660 €

Comment connaître mon abattement ?

Cela dépend des lignes déclarées à l’URSSAF :

  • Vente de marchandises : 71 %
  • Prestations de services commerciales ou artisanales : 50 %
  • Autres prestations de services : 34 %

Quelques exemples :

  • Tu vends des produits que tu fabriques : 71 %
  • Tu achètes et revends : 71 %
  • La main d’œuvre : 50 %
  • Tu factures un conseil : 34 %
  • Tu fais une course Uber : 50 %

Comment est calculé l’abattement forfaitaire ?

Le calcul prend en compte :

  • tes frais de fonctionnement (frais bancaires, logiciels, abonnements, matériel…),
  • tes déplacements,
  • tes cotisations sociales.

Lors de ta déclaration d’impôts, tu ne peux pas déduire de frais kilométriques, car c’est déjà compris dans ton abattement forfaitaire.

Quand est-il utilisé ?

Lorsque tu vas déclarer ton chiffre d’affaires à l’administration, l’abattement forfaitaire est appliqué pour estimer tes revenus.

Les revenus sont pris en compte par :

  • les impôts, pour le calcul de tes impôts ;
  • la CAF, pour le calcul de ta prime d’activité, tes APL ;
  • Pôle Emploi, pour le calcul de ton ARE ;
  • la banque, pour calculer ton « salaire net » (je préfère dire « rémunération ») ;
  • l’assurance retraite, pour le calcul de ta retraite ;
  • les agences immobilières.

Ces organismes appliquent automatiquement l’abattement forfaitaire, ce n’est pas à toi de le calculer.

Seule l’URSSAF n’applique pas d’abattement forfaitaire : tu déclares à l’URSSAF le montant du CA encaissé le mois ou trimestre dernier, sans rien déduire.

Petite subtilité pour les impôts ☝️

Les impôts appliquent un abattement minimal de l’ordre de 305 €.

Exemple : si tu fais 500 € de CA en prestations de services BIC (50 % d’abattement), ton revenu devrait être égal à 250 €.

Dans ce cas précis, il sera de 195 € (500 – 305).

Un indice vers le changement de statut

Il est coutume de dire que si tu as des frais professionnels qui dépassent ton abattement forfaitaire, alors il est envisageable de sortir de la micro-entreprise.

En effet, sur le plan fiscal (impôts), ça ne semble plus intéressant (faut faire des simulations, hein ! ).

Exemple pour un CA mensuel de 1 000 € en activité libérale BNC (34 % d’abattement) :

SortiesEn €En %
Cotisations sociales220 €22 %
Frais bancaires10 €1 %
Logiciels15 €1,5 %
Déplacement100 €10 %
RC PRO20 €2 %
Logiciel facturation7 €0,7 %
Total372 €37,2 %

Si tes frais et charges représentent + de 34 % de ton CA, en ce qui concerne les impôts : la micro, c’est plus trop rigolo (sur le plan fiscal toujours).

Conclusion

  • Tu ne choisis pas l’abattement forfaitaire, c’est en fonction de ce que tu factures.
  • Revenus = CA – abattement forfaitaire
  • Revenus = ce que l’État pense qu’il te reste à la fin (comme si c’était ton salaire net)
  • Le pourcentage varie en fonction de ton activité : 71 %, 50 %, 34 %.
  • Tu n’as pas à appliquer toi-même l’abattement forfaitaire.

La vidéo explicative

Pour résumer, je t’ai fait une vidéo.

L’abattement forfaitaire expliqué en 5 minutes !

Questions fréquentes