La retraite en micro-entreprise (CIPAV)

En micro-entreprise, tu cotises (aussi) pour retraite ! Suivant ton activité, tu cotises à la CIPAV ou au régime général.

Cet article a pour but de t’expliquer comment cotisent les activités libérales qui dépendent de la CIPAV.

Qui dépend de la CIPAV ?

Sont affiliés à la CIPAV pour la retraite les micro-entrepreneurs qui exercent une activité libérale :

  • non réglementée (depuis avant 2018) ;
  • réglementée (peu importe depuis quand).

Activités libérales réglementées et non réglementées

Deux grandes catégories se regroupent dans les activités libérales : les réglementées et les non réglementées.

Exemples d’activités libérales non réglementées

Activités de conseil, coaching, développement web, médecine douce, community management, webdesign, tatouage, etc.

Liste des activités libérales réglementées :

  • Architecte, architecte d’intérieur
  • Économiste de la construction,
  • Maître d’œuvre, géomètre-expert
  • Ingénieur conseil
  • Moniteur de ski
  • Guide de haute montagne
  • Accompagnateur en moyenne montagne
  • Ostéopathe
  • Psychologue, psychothérapeute
  • Ergothérapeute
  • Diététicien
  • Chiropracteur
  • Artiste non affilié à la Maison des Artistes
  • Expert en automobile, expert devant les tribunaux
  • Guide-conférencier

Si tu ne te retrouves pas dans cette liste, tu fais sûrement partie des activités libérales non réglementées.

Quel âge pour partir à la retraite CIPAV ?

Tout comme pour le régime général, l’âge minimum de départ à la retraite est fixé à 62 ans.

En fonction du nombre minimum de trimestres validés, tu pourras partir à taux plein.

Année de naissanceNombre de trimestre à valider
1955 – 1557166
1958 – 1960167
1961 – 1963168
1964 – 1966169
1967 – 1969170
1970 – 1972171
A partir de 1973172

Si tu n’as pas validé tous tes trimestres retraite, tu pourras partir à taux plein à l’âge de 67 ans.

Validation trimestres retraite

Tout au long de ta carrière, tu vas valider des trimestres retraite, toutes activités confondues (salariat, micro-entreprise…).

Pour être sûr(e) de pouvoir profiter au mieux de ta retraite, il faut valider un montant minimum de trimestres retraite qui dépend de ton chiffre d’affaires réalisé.

  • Pour valider 1 trimestre : 2 382 €
  • Pour valider 2 trimestres : 4 764 €
  • Pour valider 3 trimestres : 7 145 €
  • Pour valider 4 trimestres : 9 527 €

Ces montants changent chaque année, voici pour 2022 :

1 trimestre2 trimestres3 trimestres4 trimestres
2 382 €4 764 €7 145 €9 527 €

Ces montants sont ceux de 2022, et ils représentent le CA à réaliser durant l’année pour valider tes trimestres.

Il n’y a pas d’abattement, de déduction, de soustraction à faire dessus. C’est le CA déclaré à l’URSSAF.

Tu valides au maximum 4 trimestres de retraite par an, peu importe si tu cumules avec un autre emploi.

C’est-à-dire que si tu as validé 3 trimestres retraite avec ta micro-entreprise et 4 trimestres retraite avec ton activité salariée, alors tu auras uniquement validé 4 trimestres retraite.

Cependant, le montant de ta retraite sera plus élevé ! 📈

Taux plein vs taux minoré

Si tu valides le nombre minimum de trimestres requis (voir plus haut), tu pourras prendre ta retraite à taux plein dès l’âge de 62 ans.

Si tu ne valides pas cette condition, alors tu pourras tout de même partir à la retraite dès 62 ans, mais avec un taux minoré (suivant une décote par nombre de trimestres manquants).

Dès l’âge de 67 ans, tu n’as plus besoin de valider des trimestres retraite minimum. Tu profites du taux plein directement !

La retraite de base de la CIPAV

Système à points de la CIPAV

La retraite de base gérée par la CIPAV fonctionne suivant un système à points à deux tranches.

  • Tranche 1 : 1 point tous les 6,44 € de cotisations versées à la retraite
  • Tranche 2 : 1 point tous les 153,84 € de cotisations versées à la retraite

Répartition des cotisations sociales à la retraite

Je parle bien ici de cotisations versées à la retraite, et non de chiffre d’affaires :

  • Chiffre d’affaires = ce que tu encaisses et déclares à l’URSSAF (sans abattement)
  • Tu verses 22 % à l’URSSAF au titre des cotisations sociales (maladie, maternité, retraite…).
  • 30 % de ces 22 % sont versés à la retraite de base (ou 6,6 % de ton CA, c’est pareil).
  • Plus précisément, 25 % de ces cotisations sociales (les 22 %) vont pour la tranche 1 ; et 5 % pour la tranche 2.

Pour faire simple, 6,6 % de ton CA part à la retraite de base. 😉

Valeur du point en 2022

Une fois le nombre de points cotisés connu, il faut le multiplier par la valeur de service du point de l’année concernée.

En 2021, la valeur de service d’un point retraite était de 0,5795 €.

Calcul du montant de la retraite de base CIPAV

La retraite de base CIPAV se calcule de la manière suivante :

Nombre de points acquis x valeur annuelle du point

Contrairement à la retraite du régime général, qui est calculée selon les 25 meilleures années de ta carrière, la retraite CIPAV est calculée sur toutes les années cotisées à la CIPAV !

Cas pratiques

Pour les exemples ci-dessous, je vais prendre en considération :

  • Un départ à la retraite au taux plein (67 ans)
  • Pas de décote (car départ à 67 ans)
  • Un CA fixe annuel sur 40 ans
  • Une valeur fixe du point de service à 0,5795 €
  • Un montant théorique de retraite (sans compter le minimum contributif retraite en France ou l’allocation retraite ASPA)
  • Des montants de retraite arrondis pour simplifier la lecture des calculs

Voici deux exemples pour t’aider à y voir plus clair.

Cas 1Cas 2
CA annuel5 000 €10 000 €
Trimestres validés24
Cotisations sociales1 100 €2 200 €
Part retraite de base330 €660 €
Dont tranche 1275 €550 €
Dont tranche 255 €110 €
Points cotisés (1 an)43,0586,11
Points cotisés (40 ans)1 7223 444,4
Montant retraite annuelle987 €1974 €
Montant retraite mensuelle82 €164 €

En comparaison, un micro-entrepreneur affilié au régime général qui fait 10 000 € de CA annuel percevra une retraite de base mensuelle de :

  • 208 € pour une activité de prestation de services artisanale ou commerciale
  • 242 € pour une activité commerciale

La retraite complémentaire de la CIPAV

En plus de la retraite de base, les micro-entrepreneurs cotisent à la retraite complémentaire. C’est un bonus pour compléter la retraite.

Un système à points 🎰

La CIPAV, elle ne se prend pas trop la tête, elle utilise le même système de points pour calculer la retraite complémentaire.

Pour chaque tranche de 40,47 € versés à la retraite complémentaire, 1 point sera acquis.

Sur les 22 % de cotisations sociales que tu paies, 20 % vont à la retraite complémentaire.

Cela correspond à 4,4 % de ton chiffre d’affaires.

Voici donc la formule de calcul de la retraite complémentaire CIPAV :

Nombre de points acquis x Valeur annuelle du point

  • Nombre de points acquis : vu plus haut
  • Valeur annuelle du point régime complémentaire : 2,63 € (pour 2022)

Cas pratiques 🔍

Pour les exemples ci-dessous, je vais prendre en considération :

  • Un départ à la retraite au taux plein (67 ans)
  • Pas de décote (car départ à 67 ans)
  • Un CA fixe annuel sur 40 ans
  • Un montant théorique de retraite (sans compter le minimum contributif retraite en France ou l’allocation retraite ASPA)
  • Des montants de retraite arrondis pour simplifier la lecture des calculs
Cas 1Cas 2
CA annuel5 000 €10 000 €
Cotisations sociales1 100 €2 200 €
Part retraite complémentaire220 €440 €
Points cotisés (1 an)5,4410,87
Points cotisés (40 ans)217,6434,8
Retraite complémentaire annuelle572 €1 143 €
Retraite complémentaire mensuelle48 €95 €

Calcul montant total de la retraite à la CIPAV

Bon là, c’est une simple addition entre la retraite de base et la retraite complémentaire.

  • Pour l’exemple 1 (CA annuel 5 000 €) : 130 € par mois
  • Pour l’exemple 2 (CA annuel 10 000 €) : 259 € par mois

Il existe en France un montant minimum contributif de retraite (645,50 €/mois en 2021) ou des aides (ASPA). Chacun de ces dispositifs est soumis à conditions.

Tu peux faire une simulation sur le site info-retraite.fr pour voir combien tu pourrais avoir pour ta retraite en prenant en compte tous les éléments de ta carrière.

Questions fréquentes

Un conseil, conserve TOUTES tes déclarations de CA ! Tu pourrais les faire remonter sur 55 ans pour corriger ta future retraite.