L’arrêt maladie en micro-entreprise quand on est positif au Covid-19

Comment ça se passe quand on est positif au Covid en micro-entreprise ? Comment faire pour le déclarer ? C’est ce que je t’explique dans cet article.

Diagnostic Covid positif

Même après 2 ans, difficile d’échapper complètement à cette 💩 qui circule.

Si tu commences à avoir le nez bouché ou à tousser (comme moi à l’écriture de ces lignes), panique pas, Irma !

Si tu as des doutes, tu peux faire un test antigénique ou RT-PCR en pharmacie ou dans un laboratoire d’analyses médicales.

Une fois que tu as la confirmation que tu es positif (aïe), tu vas recevoir un SMS de l’Assurance maladie.

Tu peux passer à l’étape suivante. 👇

Déclaration de l’arrêt maladie

En principe, quand on est malade, notre médecin nous arrête et transmet l’arrêt de travail à la CPAM.

Si ton médecin est de la vieille école et qu’il te donne la version papier, c’est à toi d’envoyer l’arrêt maladie à la CPAM dans les 48 heures.

Pour le COVID, c’est différent. Tu dois te mettre toi-même en arrêt maladie.

Oui, oui, il va falloir que tu fasses les démarches comme un grand.

Rends-toi sur le site dédié de l’Assurance maladie.

Remplis les informations te concernant.

  • Type de profil : artisan, commerçant ou profession libérale.
  • Pour le reste, je ne t’apprends rien.

Le site va t’indiquer quand s’arrête ton arrêt maladie.

Et voilà, terminado !

Maintenant, il faut respecter la date de fin d’arrêt.

Concernant le montant des indemnités journalières, tu recevras entre 5 et 56,35 € par jour.

Si tu es salarié ou demandeur d’emploi, tu recevras des indemnités à hauteur de 50 % de ton salaire ou salaire journalier de référence.