CIPAV : Tout savoir sur l’aide financière exceptionnelle

Dans cet article, je t’explique quelles sont les conditions pour bénéficier de cette aide exceptionnelle et comment en faire la demande. C’est parti !

Qu’est-ce que la CIPAV ?

La Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse (CIPAV) est un organisme privé qui gère la retraite de base et la retraite complémentaire des indépendant·es qui exercent une profession, ou activité, libérale.

Quelles sont les micro-entreprises rattachées à la CIPAV ?

Deux catégories de micro-entreprises sont aujourd’hui rattachées à la CIPAV (pour la retraite), mais dépendent de l’URSSAF pour leurs cotisations.

Il y a d’abord toutes les activités libérales non réglementées (conseil, formation, blogging, design, etc.) qui ont démarré leur micro-entreprise avant le 1er janvier 2018.

Puis il y a les activités libérales dites « réglementées » qui ont démarré leur activité à partir du 1er janvier 2018, c’est-à-dire :

  • architecte et architecte d’intérieur,
  • économiste de la construction,
  • maître d’œuvre,
  • géomètre expert,
  • ingénieur-conseil,
  • moniteur de ski,
  • guide de haute montagne et accompagnateur de moyenne montagne,
  • ostéopathe,
  • psychologue,
  • psychothérapeute,
  • ergothérapeute,
  • diététicien,
  • chiropracteur,
  • expert en automobile,
  • expert devant les tribunaux,
  • guide-conférencier.

Si tu remplis l’une des conditions suivantes, tu n’es pas censé·e être rattaché·e à la CIPAV :

  • Tu exerces une activité libérale non réglementée depuis le 1er janvier 2018.
  • Tu exerces une activité commerciale ou artisanale.

Cette aide financière exceptionnelle, c’est quoi ?

La CIPAV a voulu faire la même chose pour ses adhérents que la RCI (Retraite Complémentaire des Indépendants) et son indemnité perte de gain, versée par le CPSTI (Conseil de la Protection Sociale aux Travailleurs Indépendants) aux indépendants commerçants et artisans.

Les conditions d’obtention de cette aide ont été précisées pendant le Facebook live de la CIPAV et dans leur communiqué.

Les conditions pour en bénéficier

Voici la liste des conditions à respecter pour bénéficier de l’aide financière exceptionnelle de la CIPAV :

  • être en activité au 1er avril 2020,
  • être à jour des cotisations sociales versées en 2019,
  • avoir versé au minimum 30 € de cotisations de retraite complémentaire en 2019,
  • ne pas être en situation de cumul emploi-retraite.

Le montant de l’aide exceptionnelle

Bon, bon, parlons peu, parlons bien, parlons picaille : combien vas-tu toucher ?

C’est simple : 20 % des cotisations sociales versées au titre de l’année 2019.

Le montant maximum de l’aide a été fixé à 1 392 €. (Va savoir pourquoi ils n’ont pas arrondi à 1 400 €…)

Pour faire rapidement le calcul, suis tout simplement ces étapes :

  • Connecte-toi à ton espace autoentrepreneur.urssaf.fr.
  • Clique sur « Mes versements » dans la rubrique « Mes paiements ».
  • Sélectionne l’année 2019 dans le menu déroulant.
  • Prends le montant total, qui s’affiche en bas.

Une fois que tu l’as, prends 20 % de ce montant, et voilà, tu as une estimation de l’aide que tu recevras de la CIPAV.

Tu ne vois pas tes cotisations versées à la CIPAV ?

C’est normal, la CIPAV n’a pas connaissance de tes cotisations tant qu’elle n’en a pas fait la demande à l’URSSAF (c’est-à-dire au moment de prendre ta retraite). Reporte-toi au montant affiché sur ton compte autoentrepreneur.urssaf.fr.

Date de versement de l’aide

Va falloir faire preuve de patience (encore et toujours), car la CIPAV a expliqué que son aide COVID-19 sera versée la semaine qui suit celle du 18 septembre.

Donc à partir du lundi 21 septembre 2020. Courage !